Dans le jeu des plaintes, les opérateurs sont pas mal non plus! Comme en témoigne la nouvelle plainte de SFR devant la Commission Européenne car il estimait qu’Orange était en mesure de contrôler Free Mobile par le contrat d’itinérance.


Par cette plainte le groupe SFR souhaiterai en fait découvrir les détails du contrat d’itinérance liant Orange à Free Mobile. S’agissant d’un contrat d’ordre privé, il est tenu secret! Même si Jean Ludovic Silicani, le Président de l’ARCEP, en a eu connaissance, les autres opérateurs ne peuvent pas y avoir accès.

Le principal intéressé dans l’affaire, Stéphane Richard, le PDG de France Télécom, rétorque:

« Le procès en sorcellerie qui nous est fait sur l’itinérance est l’expression de la déception de nos concurrents. Sans itinérance, le choc financier aurait été important pour Orange. Enfin, les tarifs de l’itinérance ne sont pas à l’origine de l’agressivité de Free sur les prix comme en atteste le coût, nettement supérieur au milliard d’euros sur trois ans. »

Voici qui a le mérite d’être clair! Maintenant il va falloir être patient jusqu’à ce que la justice rende son verdict dans cette affaire. En attendant Orange va pouvoir récupérer de jolies redevances de la part de Free Mobile (estimées à 1 milliard d’euros sur 3 ans).