Nouveau coup de massue pour Free Mobile en ce début d’année avec l’association des consommateurs de l’UFC Que Choisir qui a décidé de porter plainte contre Free Mobile pour la médiocre qualité de son réseau et de pratiques commerciales douteuses.

Free UFC
Voici un communiqué de l’UFC Que Choisir:

« Sur la base de témoignages et d’alertes officielles, notamment du régulateur des télécommunications (ARCEP) en Novembre 2012, l’UFC-Que Choisir a mené l’enquête pour déterminer l’ampleur du problème sur les usages de l’Internet mobile. L’objectif de cet audit était de mesurer les taux de non qualité (TNQ) sur des usages audio, vidéo et le téléchargement d’une application auprès des quatre opérateurs sur leur réseau en propre et, en plus pour Free Mobile, en itinérance.

À cette fin, une campagne de 2 465 mesures a été menée par un expert indépendant, en deux vagues, en Ile-de- France, à Lille et à Toulouse. Les résultats de cette campagne sont plus que troublants: il existe clairement un problème qualitatif sur le réseau Free Mobile en itinérance d’une ampleur inattendue qui conduit à présumer d’une restriction de la part de l’opérateur!

Au vu de ces éléments et décidée à garantir aux abonnés Free Mobile la qualité de service promise par l’opérateur, l’UFC-Que Choisir:

  • Porte plainte contre la société Free Mobile pour pratiques commerciales trompeuses sur le fondement des articles L. 121-1 et suivants du Code de la consommation;
  • Demande (de nouveau) aux pouvoirs publics la mise en place d’un observatoire indépendant de la QoS sur les réseaux fixes et mobiles. »

Face à ce nouveau dépôt de plainte, Xavier Niel, le patron de Free Mobile a pointé du doigt les méthodes techniques utilisées pour obtenir ces résultats. Maintenant il faudra attendre les premières audiences pour connaitre les résultats…