Mauvaise nouvelle pour tous les futurs amateurs du logiciel Tweetbot pour Mac, Tapbots la société éditrice de Tweetbot a décidé de ne plus mettre la version bêta en libre accès… à cause de Twitter! Explications dans la suite de l’article!


Les explications de cette décision se trouve du côté de Twitter qui a changé sa politique envers les développeurs d’applications tierces (comme Tweetbot) afin de pouvoir accéder aux comptes Twitter.

Pour accéder à un compte Twitter depuis une application tierce vous avez besoin d’une API. Cette nouvelle API de Twitter limite les applications tierces à avoir un maximum de 100 000 utilisateurs. Si ce seuil a déjà été atteint, alors la limite est doublée.

Mais pourquoi Twitter limite les accès à son réseau social?

En fait ce n’est pas exactement cela, Twitter souhaite éviter les comptes fantômes plutôt! Lorsque vous souhaitez tester une application tierce de Twitter, cette application va demander (à vous et à Twitter) l’autorisation d’accéder à vos comptes. Lorsque vous allez accepter, l’API de Twitter va générer un code à plusieurs caractères qui s’appelle un « token ». Ce code est unique et sert d’identifiant pour votre compte.

Mais comme vous vous en doutez, il n’est pas possible de générer indéfiniment ce type de code. Au bout d’un moment la limite sera atteinte (même si ces chiffres se situe en millions). Ainsi il ne sera plus possible pour Twitter de générer l’accès à des personnes souhaitant utiliser Twitter sur une application tierce.

C’est dans ce but que Twitter a mis en place cette limite de 100 000 utilisateurs par application tierce. Ainsi Tweetbots, pour ne pas se retrouver piégé avec beaucoup de comptes non utilisés (avec beaucoup de « token » générés juste pour tester quelques minutes), a souhaité ne plus offrir gratuitement (et en libre accès) les versions bêtas de Tweetbot pour Mac.

Ainsi il faudra attendre la version finale grand public disponible sur le Mac AppStore pour pouvoir utiliser Tweetbot sur nos Mac. La date estimée de mise en ligne est pour la fin de l’année 2012…