La guerre fait rage entre les PDG des opérateurs en ce moment, à croire qu’ils ne connaissent pas la trêve estivale! Récemment avec Martin Bouygues qui a dénoncé les avantages que procurait à Free Mobile l’accord d’itinérance avec Orange. Et maintenant avec Stéphane Richard, le PDG d’Orange qui réplique en indiquant que le contrat d’itinérance avec Free Mobile prendra fin un jour.


Pour Martin Bouygues, le problème c’est l’itinérance:

« Le quatrième entrant est le premier et le seul opérateur en France à bénéficier, grâce au contrat d’itinérance 3G qui le lie à Orange, de la possibilité de n’investir dans son réseau mobile que là où il est sûr que c’est rentable. Je souhaite donc que ce contrat, qui se termine en 2018, ne soit pas renouvelé. »

De son côté, hier Stéphane Richard a répondu à Martin Bouygues sur RTL:

« Je comprends tout a fait le raisonnement de Martin Bouygues sur la limite temporelle de l’itinérance. C’est vrai que l’itinérance, c’est un dispositif qui est nécessaire pour le début. Tant que le quatrième opérateur n’a pas déployé tout son réseau, il faut bien que quelqu’un assure l’itinérance. Aujourd’hui, c’est nous. Mais ça n’a pas vocation à rester éternel ».

Pour rappel, le contrat liant Orange et Free Mobile va courir jusqu’en 2018 pour un montant total de 1,5 milliards d’euros. Xavier Niel a toujours exprimé le souhait de couvrir rapidement l’ensemble de la population française avec ses propres antennes. D’ailleurs pour le lancement officiel de Free Mobile, l’ARCEP avait demandé à Free de déjà couvrir 27% de la population. Chose qui avait été faite.

Cette solution d’itinérance n’étant pas bonne à long terme pour Xavier Niel, voyons comment vont évoluer le développement du réseau Free Mobile…