Effet Free Mobile ou pas, l’arrivée d’un quatrième opérateur dans l’hexagone bouleverse les habitudes du trio Orange, SFR et Bouygues. Premières victimes, les salariés.


Premier à ouvrir le bal en ce mardi, le groupe SFR a annoncé son plan de restructuration qui met en place une limitation des recrutements, et le non remplacement des départs (raison quelconque, départ volontaire ou retraite). Ainsi SFR devrait pouvoir économiser des milliers d’euros dans les années à venir pour compenser la perte de chiffre d’affaires causé par le départ de plus de 300 000 abonnés. Selon plusieurs rumeurs, jusqu’à 1.000 emplois pourraient être supprimés à partir du mois de Novembre 2012. Le groupe SFR (filiale de Vivendi) ambitionne de réaliser 500 millions d’économie en 2013, en plus des 450 millions déjà prévus pour cette année.

D’un autre côté, chez le concurrent Bouygues Telecom, avec la perte de 379.000 clients mobiles au premier trimestre 2012 et un bénéfice net en chute de 34,2% sur un an, le groupe décide de réagir en supprimant 556 postes sur environ 10 000 salariés au total.

Bouygues Telecom commente ce plan de restructuration:

« Bouygues Telecom avait déjà annoncé que le développement des offres « low cost » et la guerre des prix rendue possible par les conditions offertes au 4e opérateur conduiraient à une baisse de son chiffre d’affaires, une dégradation de sa rentabilité et de son cash flow alors même qu’elle est contrainte de poursuivre un haut niveau d’investissements pour adapter son réseau aux nouvelles technologies.
Bouygues Telecom a déjà pris de nombreuses mesures pour répondre aux bouleversements récents du marché et aux nouvelles conditions de concurrence. Celles-ci la contraignent maintenant à simplifier et à transformer son organisation. »

Même s’il est un peu « facile » de mettre ces plans de restructuration sur le dos de Free Mobile, il est certain que dans le climat déjà morose que connait la France à l’heure actuelle, ces nouvelles ne vont pas rendre les français plus heureux et enthousiastes pour l’avenir!