Dans la série des procès entre les géants de la téléphonie mobile en France, le tribunal de commerce de Paris a rendu son verdict en début de semaine et a débouté l’opérateur Free de sa plainte contre SFR pour concurrence déloyale et l’a condamné à payer à son concurrent la somme de 300 000 euros de dommages et intérêts pour «préjudice d’image et de réputation».

En plus de cette somme importante, Free doit aussi payer les frais de justice qui s’élève à 100.000 euros.

Pour rappel, Free avait dénoncé le manque de clarté de certaines offres avec subvention proposées par SFR, qui revenaient selon lui à du crédit déguisé sans en respecter les contraintes légales.

Free, filiale du groupe Iliad n’a pas attendu longtemps avant de faire appel à la condamnation et conteste la décision de justice.

Une série de procès qui ne fait que commencer, et qui concerne tous les opérateurs français…