Et oui ce n’ est pas parce que les opérateurs proposent de nouvelles offres alléchantes « illimitées » qu’ elles sont sans failles, et surtout sans limites. L’ UFC Que Choisir a donc étudié cela et nous propose de découvrir les limites de l’ illimité…

L’ UFC a donc regardé de plus prêt toutes les offres proposées sur le marché du moment dans l’ hexagone (jusqu’ au plus petit comme Prixtel!) et tire beaucoup de sonnettes d’ alarmes, en allant même jusqu’ à mettre en demeure plusieurs opérateurs concernant des clauses qui semblent abusives. Et sans réponse positive de leur part, des procédures judiciaires seront engagées.

Il est donc demandé pour le moment aux opérateurs:

  • D’afficher clairement, dans leurs documents commerciaux et leurs sites internet, les conditions d’usage des offres « illimitées »
  • De ne plus utiliser le terme « illimité » pour les offres ayant une limite volumétrique (temps d’appels, nombre mensuel maximum de SMS, etc.)
  • De purger leurs contrats des clauses abusives détectées

Le délai de correction pour les offres concernées est fixée à 3 semaines.

Voyons ensemble, sous la forme de ces tableaux ci-dessous, les limites de l’ illimité pour les appels en premier, ensuite pour les SMS:


Et maintenant je vous propose de découvrir le résultat de l’ analyse des offres illimitées de tous les opérateurs:

Donc rendez-vous dans trois semaines pour suivre l’ évolution de ces offres et conditions!