Pour obtenir un iPhone moins cher il existe un moyen simple. Prendre un abonnement, ainsi l’iPhone est subventionné, ce qui permet de le toucher à un prix inférieur que celui de l’Apple Store. Machine commercial qui fonctionne bien, tant qu’il n’y a pas de fraude.


Selon quelques chiffres communiqués par les opérateurs français, ils seraient environ 100 000 fraudeurs aux smartphones depuis le début de l’année 2012.

Un chiffre inquiétant, et qui augmente en permanence, normal vu les prix pratiqués pour un « simple » téléphone deux fois plus cher qu’un mini PC.

Comment cela se passe? Dans une majorité des cas les clients mentent sur leur identité ou ferment leur compte bancaire après avoir reçu leur terminal, déverrouillé au bout de trois mois.

Ainsi les fraudeurs se retrouvent avec un iPhone déverrouillé, et utilisable avec n’importe quel opérateur à travers le monde. C’est aussi très facile à ce moment de basculer chez Free Mobile et son offre tout illimité à 20 euros par mois. Free Mobile ne faisant pas partie de programme « Préventel » (qui permet aux opérateurs de mutualiser leurs informations sur les clients mauvais payeurs), les fraudeurs sont très difficiles à identifier.

De leur côtés, les opérateurs Orange et SFR prennent désormais l’empreinte des cartes bleu et limitent la subvention originale en préférant un remboursement partiel vers le client (les offres qui remboursent entre 50 et 150€).