Après Bob Mansfield il y a quelques jours, c’est maintenant au tour d’Eddy Cue, le nouveau dirigeant des services internet et à la tête du développement de l’application Plans, de se séparer de 15 000 actions Apple pour un total de 9 millions de dollars.


La vente de ces actions a été confirmé par l’US Securities and Exchange Commission (commission de surveillance des transactions boursières pour éviter les délits d’initiés).

Les ventes des plusieurs milliers d’actions de la part des plus gros actionnaires d’Apple (mais aussi des autres sociétés américaines) est essentiellement à cause des réglementations fiscales. Le fameux « fiscal cliff », d’ici quelques semaines, plusieurs lois fiscales avantageuses vont prendre fin et imposer beaucoup plus de taxes aux détenteurs d’actions.

C’est donc par choix anticipés que les investisseurs d’Apple décident de vendre une partie de leurs actions pour récupérer des liquidités (peu imposées) plutôt que d’attendre des nouvelles lois qui taxeront plus les plus values boursières.

Mais bon, pas d’inquiétude, Eddy Cue dispose encore de plus de 200 000 actions chez Apple… de quoi assurer la retraite!